Avant de devenir Lady Bush, elle avait déjà des ailes dans le dos…

Donc je ne suis pas étonnée de la voir monter si haut, à l’endroit où elle se sent le mieux: au dessus de la mêlée…

Son enthousiasme a été parfois diversifié, fugace, momentané mais il a toujours été contagieux.

Un virus bienfaiteur qu’elle disperse autour d’elle, aujourd’hui au tour “d’ailes”.

Bon vol Valérie!